Perrot Duval Holding S.A.
  Français  English
    Demande
      Informations
Accueil
                               Vous êtes ici: Perrot Duval > Français > 00. Event
Event
A propos de Perrot Duval
Assemblée générale des actionnaires
Chiffres-clé
Stratégie
Organisation
Histoire
Statuts
Prix Perrot Duval
Participations
Groupe Infranor
Groupe Füll
Pour les Investisseurs
Bourse
Marchés et cotations
Rapports financiers
Demande d’informations
Contact


L’épuisement des ressources d’énergie fossile par l’exemple du pétrole et, si possible, les sources futures d’énergies.


par Monsieur Martin SCHÜPBACH

Les continents sud-américain et africain, le Moyen-Orient, ainsi que le sud et le sud-est asiatique forment l’ensemble des pays dits à économie émergente. C’est dans ces derniers - Chine et Inde en tête - que, depuis 20 ans, on note l’augmentation la plus importante de la consommation d’énergie. En effet, l’utilisation que ces pays font des ressources énergétiques devrait égaler, vers 2020, celle des pays industrialisés pour la dépasser à l’horizon de 2025.

Le pétrole constitue aujourd’hui, de loin, la ressource énergétique la plus utilisée dans le monde. Compte tenu de l’augmentation de la demande mondiale évoquée ci-dessus, l’industrie pétrolière doute être en mesure, soit de découvrir de nouveaux sites d’extraction, soit d’optimiser les sites existants, afin de couvrir les besoins esquissés. Le monde continuera à faire appel à d’autres ressources énergétiques, tels que le charbon, le gaz naturel, les énergies renouvelables et l’énergie nucléaire.

L’application des modèles de développement dans les années à venir évoquée ci-avant montre que l’émission de gaz carbonique CO2 devrait augmenter d’environ 25% en 20 ans. L’application du Protocole de Kyoto, dont la ratification a été refusée par les Etats-Unis, aurait amené les pays émergents vers l’utilisation d’énergies moins chères et moins propres, toutes sources de pollution au CO2 plus importante encore.

La ressource énergétique susceptible de prendre le plus aisément le relais du pétrole est le gaz naturel, dont les processus de découverte et d’extraction s’apparentent à ceux du pétrole. Le gaz naturel est plus propre, mais restait difficile à transporter jusqu’à une période récente. L’évolution des techniques de son transport permettent de répondre aujourd’hui à une demande en forte croissance. Les réserves les plus importantes de gaz naturel se situent, comme pour le pétrole, notamment dans les pays du Moyen-Orient et en Afrique.

Les investissements dans des installations permettant de rendre liquide le gaz naturel, dans les moyens de transport et dans les réservoirs de stockage sont passés de US-$ 0,5 mia en 2001 à US-$ 11 mia en 2005 et sont estimés à près de US-$ 18 mia en 2009.

Le développement de sources d’énergies alternatives bute sur des problèmes d’immaturité scientifique et/ou économique. Ainsi, l’utilisation d’énergie nucléaire pose un grave problème de sécurité, celle issue des piles à combustible nécessite encore de nombreuses années de recherches et l’énergie provenant du soleil reste encore onéreuse. Seule l’énergie éolienne connaît localement des succès prometteurs et devrait, à terme, couvrir près de 12% des besoins énergétiques futurs. Mais, pour l’heure, toutes ces sources requièrent des aides étatiques.

Martin Schüpbach - octobre 2005



DISCOURS DE M SCHÜPBACH -
L’épuisement des ressources d’énergie fossile par l’exemple du pétrole et, si possible, les sources futures d’énergies - Word - 23 ko


  Event
 
Le discours de M. Juvet
 
Le discours de M. Schüpbach
 
Le discours de M. Cruellas
Perrot Duval Holding S.A.
     Webmaster
          Credits 
 Privacy Policy      
 © 2012